LES ACTUALITÉS ET PROMOS SUR NOS LUNETTES

Publié par novadminacces le

Un article sur votre opticien publié par Lejournal[MH1] 

Avec son service à domicile, Julian Vuiglio vous parle de son projet dans la presse départementale !

PRESSE DÉPARTEMENTALE JANVIER 2017

Enfant du pays et entraîneur du club de football local, Julian Vuiglio est très attaché à son village de Fontaines. C’est la raison pour laquelle ce jeune de 26 ans, opticien-lunetier salarié depuis six ans (à Chagny et Lux), a décidé d’y installer son entreprise créée il y a quelques mois. « Être à Fontaines me permet de contourner la forte concurrence chalonnaise et de contribuer à faire vivre le village. Mais pour réussir à exister à la campagne, il est indispensable d’apporter quelque chose de nouveau. Et comme dans mon métier, on m’a souvent parlé de personnes qui avaient besoin de lunettes mais qui ne pouvaient pas se déplacer, l’idée de venir à eux s’est vite imposée », détaille Julian.

Grâce au loyer peu élevé de sa boutique, située rue des Maréchaux, le jeune homme se déplace gratuitement : « C’est exactement le même prix qu’en magasin, et je peux couvrir le département et le sud de la Côte d’Or. Cela intéresse bien évidemment les personnes âgées ou à mobilité réduite, mais aussi les actifs, avec qui je peux prendre rendez-vous à des horaires décalés. L’autre avantage est la qualité du rendez-vous, puisqu’on n’est pas dérangé comme on peut l’être en magasin, par le téléphone notamment. Pour les personnes isolées, il m’arrive aussi de leur donner un coup de main sur deux ou trois choses dont elles ont besoin, même si cela n’a rien à voir avec les lunettes ».

200 montures en valise

Armé de deux grosses valises, l’opticien peut largement emmener tout le nécessaire : un ordinateur, les appareils de mesure et quelque 200 montures. « Je prends déjà note des envies et besoins des personnes à la prise de rendez-vous, ce qui me permet de mieux cibler ce qu’il me faut », indique-t-il.

En trois mois, le jeune homme a déjà honoré une trentaine de rendez-vous à domicile. Un nombre largement appelé à grimper, chez des particuliers ou des institutions, telles que les maisons de retraite, pour qui cette démarche est une véritable aubaine. Le seul hic est qu’il faut encore se déplacer en amont pour aller chez l’ophtalmologue. Et vu la quantité de travail de ces derniers, cela risque de ne pas changer de sitôt…

Catégories : Non classé